Vers la décroissance?

On entend souvent dire que lutter contre le réchauffement climatique veut dire choisir la décroissance économique.

Le message en filigrane pour la droite : on ne peut pas se permettre de prendre les mesures qui s'imposent, sinon on va vers une crise économique majeure. Donc il vaut mieux accepter les quelques inconvénients du réchauffement climatique, et continuer comme maintenant.

Le message en filigrane pour la gauche : il faut sortir du modèle capitaliste qui est en échec.

Chacune de ces positions soulève quelques interrogations :
  • Selon les scientifiques, il ne s'agit pas de quelques problèmes mineurs
  • Choisir la décroissance veut dire demander aux pays en développement de renoncer aux biens matériaux dont profitent depuis longtemps les pays riches, ce qui n'est pas très équitable.

Cependant, des études récentes proposent des modèles alternatifs, et affirment qu'on peut lutter contre le réchauffement climatique sans pour autant choisir un modèle de décroissance :

"Le choix que nous avons n'est pas entre “les affaires comme d'habitude” et une action pour le climat, mais entre des alternatives de croissance différentes: l'une qui augmente le risque climatique, et l'autre qui la réduit. Les éléments présentés dans ce rapport suggérent que le chemin à faible usage de carbone peut produire autant de richesse qui celui à haut usage de carbone."
        Le rapport complet : Une meilleure croissance, un meilleur climat

Le rapport Energie 2050 sur le tournant énergétique en Suisse chiffre la perte de PIB à 2.7%, soit une augmentation de PIB de 43.3% à la place de 46%. C'est bien moins cher que les pertes de PIB qu'il y aura en cas de fort déréglement climatique (diminution des récoltes, etc.)



Association Climat Genève